Biographie

Mon enfance s'est déroulée à Paris. Littérature, peinture, musique, cinéma et sculpture faisaient partie de mon univers et je m'en suis abreuvée, dévorant les romans de la bibliothèque du salon, inventant des histoires avec les dignitaires chinois en ivoire et le faune en bronze etc... Je me suis donc tout naturellement orientée vers des écoles d'art (Lycée Elisa Lemonnier et l'École Boulle). Mon mariage m'a entraîné à Lyon où j'ai débuté comme décoratrice, puis comme professeur de Décoration d'intérieur. A cette période de ma vie, je me suis mise à compiler des informations hétéroclites et à rédiger des nouvelles, m'imprégnant de lecture ; œuvres classiques et contemporaines, B.D sans oublier les sagas de science-fiction.
En 1990, je me suis installée sur Perpignan, j'ai repris des études aux beaux-arts et ai entamé une nouvelle carrière de professeur d'art plastique. C'est en 1995 que j'ai réellement commencé à écrire dans toutes les directions en suivant les divagations de mon esprit « peuplé ».
Les sorties de mes romans. Le premier « Le silence peuplé » en 2010 une fiction historique, puis le deuxième, un policier psychologique et historique « Le rire des anges » en 2012 aux Presses Littéraires.
Trois romans vont sortir très prochainement, fin 2013 et premier trimestre 2014. (un roman, un roman graphique humoristique et un policier)

Interview de Françoise Delmon tsilla s univers (02)

1. A quel âge avez-vous ressenti le besoin d'écrire ?

A l’adolescence, je me suis mise à compiler des informations hétéroclites (documents de personnes ayant connus les deux guerres, histoires atypiques d’hommes et de femmes de mon entourage). Je rédigeais des nouvelles, des contes, des poèmes comme tous les ados et je m'imprégnais de lecture ; œuvres classiques et contemporaines, bandes dessinées, philosophie, sans oublier les sagas de science-fiction, j’étais boulimique et sortais peu. En 1990, je me suis installée sur Perpignan, j'ai repris des études aux beaux-arts et ai entamé une nouvelle carrière de professeur d'arts appliqués (art plastique en lycée professionnel). C'est en 1995 que j'ai réellement commencé à écrire des manuscrits plus conséquents dans toutes les directions en suivant les divagations de mon esprit « peuplé ».


2. Quels sont vos sources d'inspiration ?

La vie, les vies, les parcours, l’histoire, l’art, les légendes, la mythologie, l’enfance, la psychothérapie, les évènements traumatiques, les affections, les blessures et leurs cortèges de douleurs et d’espoirs. Mon esprit est un grand pourvoyeur d’idées, elles me viennent sans que je le décide. Ce sont soit des images qui me viennent à l’esprit, un petit scénario, puis je tisse une histoire, les personnages naissent, m’entraînent et me mènent où ils le désirent…
Et puis, ma vie, même si je n’ai aucune envie d’écrire « Mon Histoire perso ».

Interview de Françoise Delmon tsilla s univers (03)

3. Comment conciliez-vous votre passion et votre vie privée ?

Pour moi, j’écris bien quand je suis bien dans ma vie, j’écris rarement dans la douleur… Alors, comme ma vie a été traversée de longues périodes douloureuses, j’ai eu de longues périodes où j’ai écrit pour me soigner et non pour transmettre. Aujourd’hui, j’aime ce que j’écris et j’aime le partage avec mes lecteurs. Il est certain que pour se plonger dans mes récits je dois m’isoler, c’est un travail comme un autre et ma famille me soutient.


4. Selon vous, quelle est l'image de la femme en ce 21° siècle ?

Ce 21e siècle « le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas ! » dit André Malraux. Je pense que la femme a un rôle très important à jouer. La femme du 21e siècle est un peu multifonctions, elle se doit de parler de paix, de tolérance, de rapprochements, d’écologie, d’espoir. Le poids de la planète est entre ses mains, "L'avenir de l'homme, c'est la femme. Elle est la couleur de son âme." Dit Louis Aragon dans « Le Fou d’Elsa » en 1963. « La femme est l’avenir de l’homme » chante Jean Ferrat en 1975. La femme est le symbole de la maternité, de la sécurité, de l’amour…


Interview de Françoise Delmon tsilla s univers (04)

5. Partagez-vous avec vos proches ce que vous écrivez ?

Oui, bien sûr. Je parle de mes projets à mes proches et je demande leur avis. Je pense qu’ils représentent un éventail intéressant du lectorat. Et, ils sont « critiques » dans le bon sens du terme, ils me font avancer.

6. Comment définiriez-vous votre style et s'est-il transformé au fil du temps ?

Mon style est très diversifié. J’écris, depuis toujours, selon l’inspiration du moment. Je peux passer du roman historique et psychologique au polar, du conte pour enfant au roman d’ados fantastique, du roman graphique humoristique aux nouvelles, de la science-fiction au roman de Noël. J’aime surprendre et me trouver là où l’on ne m’attend pas. Mais j’ai un fil conducteur : l’espoir, l’amour, le cœur, la reconstruction, la justice. Je suis positive et fière de l’être. Je dois avouer que plus j’écris, plus je m’améliore (ce sont des lecteurs qui disent cela…)

7. Quelles difficultés rencontrez-vous dans l'élaboration de vos ouvrages ?

J’écris généralement des romans (chorales) plusieurs personnages, plusieurs époques, des feed-back. La difficulté principale est que tout s’emboite correctement (les dates, les lieux, la véracité de la vie dans les diverses époques…) Je fais des plans pour chaque roman.
J’ai toujours plusieurs projets en chantier, donc lorsque je suis bloqué sur un récit, je laisse le temps faire son œuvre et je travaille sur un autre. En ce moment, j’ai des nouvelles fantastiques, une trilogie de science-fiction (un futur proche et possible).

Interview de Françoise Delmon tsilla s univers (05)

8. Quelle lectrice êtes-vous ?

Je suis une bonne lectrice, mais je ne suis pas une boulimique, ni une lectrice obligatoirement dans le « mouv ». Je lis par affinité et par coup de cœur. Le hasard me conduit.

9. Quels sont vos projets littéraires ?

Ils sont nombreux et divers comme je vous l’ai précisé plus haut. Un roman graphique, un conte initiatique et fantastique pour enfant, un autre polar…. J’ai une douzaine de romans déjà commencés dans mes tiroirs. Dans ma tête, je ne compte pas !!!

10. Quels sont les acteurs que vous choisiriez pour interpréter vos personnages à qui confiriez-vous la réalisation ?

Je n’en ai aucune idée, je ne suis pas penché sur le problème, même si de nombreuses personnes m’ont dit que mes romans feraient de très bons films.

Interview de Françoise Delmon tsilla s univers (06)

11. Quel est votre livre de chevet ?

Je n’en ai pas car je ne veux pas privilégié un auteur. Il y en a tellement de fabuleux. Quand j’étais ados j’ai dévoré Les Rougon-Macquart d’Emile Zola, Albert Camus, Fortune de France Robert Merle et tant d’autre…


12. Dans l'histoire de l'humanité, quels sont les personnages que vous ont marquée ?

La grande histoire et la petite histoire m’inspirent tout le temps, comme le futur d’ailleurs. J’aime particulièrement l’antiquité, le moyen-âge, la révolution, le début du vingtième siècle et la première guerre mondiale.

13. Quel est votre plat préféré ?

Le fondant au chocolat avec sa crème anglaise.